Tout ce que vous devez savoir sur l’isolation des combles aménageables !

5/5 - (1 vote)

Dans le domaine de la construction, un comble représente l’ensemble formé par la charpente et la couverture. Il s’agit en d’autres termes de la petite étendue située en dessous du toit. Autrefois, les combles n’étaient qu’un simple système de ventilation, d’isolation thermique ou de pare-feu grâce à son plancher très solide. Avec l’évolution de l’architecture, des techniques de construction et la technologie, les combles deviennent de plus en plus habitables et exploitables. Toutes les maisons peuvent-elles disposer d’un comble sous leur toit ? Comment mettre en place un comble aménageable chez soi ? Ce texte vous propose tous les détails nécessaires sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un comble aménageable ?

Le comble est tout d’abord une place ou un espace qui se crée sous la toiture d’une maison au cours de la construction. C’est une innovation qui apporte un gain de place au sein de la maison et facilite les rangements. Il est dit aménageable lorsqu’il peut être transformé pour être habité.

L’espace habitable est par ailleurs la surface de plancher qui est à 1.80 m de la hauteur. Il s’agit de la surface que peut habiter un individu moyen lorsque ce dernier est debout selon la loi Carrez. La notion d’aménagement habilité d’un comble est fonction de la possibilité ou non de créer un espace intérieur confortable et habitable. Mais avec un peu d’imagination et de créativité, l’aménagement des combles offre un peu plus d’espace, de l’originalité et bien-sûr du charme. C’est un endroit propice pour se reposer et réfléchir, surtout lorsqu’on se sent perdu. Il peut être également utilisé comme chambre pour les enfants ou comme une suite parentale.

De plus, le type d’isolation combles aménageables est fonction des accessoires utilisés lors des travaux d’isolation. Ainsi, on peut avoir des combles isolés par des matières minérales, animales, végétales ou synthétiques. 

Pourquoi aménager ses combles aménageables ?

Les combles aménagés ne sont pas qu’un espace habitable ou utilisable en guise d’espace supplémentaire. Il existe de nombreux autres avantages tels que l’isolation thermique ou la résistance thermique. En effet, l’isolation des combles permet de faire des économies en chauffage. Ils servent de ponts thermiques entre l’intérieur et l’extérieur de la maison et vous permettent d’économiser jusqu’à 30% sur vos factures. De plus, une habitation qui n’est pas isolée à plus de risque de déperdition d’énergie, ce qui explique la perte constante de chaleur.

Lire  Aménagement combles, les clés pour un aménagement réussi !

De plus, les combles sont entièrement exposés à des changements constants de température, grâce à ses membranes qui sont en contact direct avec l’extérieur. Un comble bien isolé facilite donc le maintien de l’étanchéité, de l’homogénéité de la température à l’intérieur. Le climat intérieur est par conséquent beaucoup plus vivable et confortable. Ceci améliore aussi la durabilité de la décoration intérieure qui s’abîme normalement très vite avec les températures extrêmes.

Isolation des combles aménageables, comment faire ?

Pour profiter pleinement des avantages des combles, il est important de savoir comment les isoler. Il existe plusieurs techniques pour isoler les combles, mais les plus courantes sont les suivantes : 

Technique 1 : l’isolation sous rampants

L’isolation thermique d’une maison est une étape essentielle qui nécessite un maximum d’attention. Le but est de pouvoir conserver de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été. Pour y parvenir, plusieurs endroits clés sont à isoler. Il s’agit entre autre : 

  • des murs ;
  • des fenêtres ;
  • de la toiture ;
  • du sol.

Pour l’isolation de la toiture, les divers travaux d’isolation doivent s’effectuer au niveau des rampants. Les rampants représentent les parties inclinées de la charpente. 

L’isolation peut normalement se faire de l’extérieur ou à l’intérieur, mais l’isolation sous rampants est une technique spécifique par l’intérieur. Il s’agit de poser ou d’injecter un isolant sous la toiture entre la charpente et une cloison ou une membrane. 

L’isolant peut également être fixé directement entre les chevrons. Dans ce cas, deux techniques peuvent encore être utilisées pour installer l’isolant. La première est la fixation de l’isolant sur les rampants ou sur une ossature grâce à des suspentes et fourrures. Une cloison en bois ou en plaque de plâtre peut ensuite être ajoutée.

La deuxième est le soufflage de l’isolant à durcissement ou de celui en vrac entre les chevrons qui seront recouvert par la suite d’une contre-cloison.

Technique 2 : l’isolation par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur est généralement plus onéreuse que celle par l’intérieur. Par ailleurs, elle constitue un investissement beaucoup plus rentable sur l’avenir et assure une plus grande économie d’énergie. Quelle que soit la période climatique, l’isolation thermique par l’extérieur vous préserve du froid ou de la chaleur selon le cas.

Pour limiter l’épaisseur de l’isolation par extérieur, la solution adéquate est la mise en place de l’isolant Isofaçade en couche unique en arrière des chevrons.  L’isolant en laine minérale Isofaçade est très simple à poser et peut s’adapter à n’importe quels types d’ossatures. Pour ce type d’isolation, il existe deux techniques de finitions qui sont l’enduit et le bardage. 

Technique 3 : l’isolation en double couche

L’isolation en double couche des combles est une technique de renforcement de l’isolation simple. Il s’agit également d’une solution efficace pour faire des économies dans un projet de construction neuve ou en rénovation si, vous n’avez pas d’aides financières. Il existe un grand nombre de méthodes d’isolation qui combinent des techniques et des matériaux spécifiques, mais pour la durabilité, l’efficacité et la performance, l’isolation double couche est une meilleure solution.

Quelle est la meilleure option ?

La meilleure option d’isolation des combles aménageables est fonction de plusieurs critères. Les critères les plus courants sont le type de comble que vous avez, la taille des combles, le budget financier, etc.

Lire  Aménagement grenier, le guide étape par étape pour un aménagement réussi

 Vous devez choisir le type d’isolation qui vous convient sur analyse de ces critères. Il n’est donc pas évident de spécifier un type d’isolation comme le meilleur. En outre, l’isolation par extérieur étant plus durable dans le temps et efficace, vous pouvez opter pour celle-ci si vous possédez les moyens nécessaires.

Quel est le meilleur isolant pour des combles aménageables ?

Pour la réussite d’un projet d’installation d’isolation thermique, il est indispensable d’utiliser les équipements combles les plus adaptés pour parfaire les travaux d’isolation. Voici 4 des meilleurs isolants pour des combles aménageables. 

Les isolants minéraux

De tous les isolants pour les combles aménageables du marché, les isolants en laine minéral sont les moins chers. Ils ont une grande efficacité, car ils sont très pratiques pour l’isolation thermique de même que pour l’isolation acoustique. Dans cette catégorie d’isolant, on peut citer la laine de roche, la laine de verre, le verre cellulaire.

Les isolants végétaux

Aussi efficaces que les isolants minéraux, les isolants végétaux sont particulièrement utilisés pour l’isolation acoustique, mais aussi pour l’isolation thermique. Les plus courants sont : 

  • le liège ;
  • la fibre de bois ;
  • le chanvre ;
  • la laine de bois. 

Outre ces isolants, on peut également citer la laine de coton, la laine de lin ou la ouate de cellulose. Il est bien de savoir que les matières végétales sont généralement ajoutées à des matières synthétiques afin de produire les isolants.

Les isolants animaux

Tout comme les laines d’origine végétale, les laines animales sont à associer à des matières synthétiques pour former les isolants. Parmi les laines animales, on identifie les plumes de canard qui se composent de 70% de plumes et la laine de mouton qui se présente en panneaux semi-rigides ou en vrac et en rouleau.

Les isolants synthétiques

Ce type d’isolant est fabriqué à travers des procédés chimiques et se présente fréquemment sous forme de panneaux rigides. Le polystyrène est une de ces formes et il en existe plusieurs autres. Ils sont particulièrement efficaces pour l’isolation thermique, mais ne le sont pas pour l’isolation acoustique.

Comment bien isoler les combles aménageables ? Les conseils de nos experts

Pour une bonne isolation des combles aménageables, certaines précautions sont nécessaires à prendre. Vous pouvez porter de longs vêtements, une tunique de protection, des lunettes et un masque. En effet, certains isolants tels que la laine et le verre sont très irritants et peuvent créer des dommages pour votre peau.

Lire  Quelles aides financières pour aménager vos combles ?

Une fois que vous avez pris les précautions de démarrage, vous pouvez utiliser une méthode simple pour gagner du temps. Par exemple, vous pouvez commencer par poser les différentes couches d’isolation de combles. Poser la membrane d’étanchéité, les fourrures, visser la paroi et faire les finitions.

À NOTER ! L’isolation des combles passe aussi par le choix de vitrages pour fenêtre de toit performant. Nous vous recommandons le vitrage confort ou tout confort pour une meilleure isolation en hiver comme en été.

Combien coûte l’isolation des combles aménageables ?

Généralement, le coût d’une isolation de combles aménagés se compte au mètre carré. Le prix moyen est de 81 euros par mètre carré avec un intervalle compris entre 27 et 210 euros si la pose est incluse. Sous rampant, le coût va de 27 euros à 50 euros par mètre carré alors que pour une isolation extérieure le prix est entre 85 et 220 euros par mètre carré.

Quelle aide pour l’isolation des combles en 2022 ?

Pour installer une isolation des combles chez soi, vous avez la possibilité de bénéficier d’une aide selon les lois de votre pays. En voici quelques-unes : 

Ma prime rénov

Il s’agit de la fusion du dispositif Habiter Mieux Agilité de l’ANAH (Agence nationale de l’Habitat) et de l’ancien Crédit d’Impôt pour la transition énergétique (CITE). Ladite prime est accordée à tout type de ménage, mais elle est fonction du revenu annuel et de la localisation. Elle vise à financer une partie des travaux de rénovation pour tout logement ayant plus de 15 ans d’ancienneté.

L’éco-prêt à taux zéro

Il s’agit d’un crédit qui est accordé pour la rénovation au sein de votre maison et dont le remboursement ne nécessite aucun frais supplémentaire. Il peut être utilisé pour l’isolation de vos combles. Pour avoir accès à ce prêt, l’ancienneté de la maison doit être d’au moins deux ans et votre résidence principale à votre nom. Le montant normal est de 10.000 euros, mais ceci peut aller jusqu’à 50.000 euros selon les travaux et le remboursement est sur 20 ans. 

La prime Effy

Il s’agit d’une prime rendue possible grâce aux certificats d’économies. Elle est accessible à tous propriétaires ou locataires. C’est une prime qui vous aide à financer vos travaux de rénovation énergétique. Le montant varie en fonction des économies d’énergie que vos travaux vous permettront de réaliser. La nature des travaux, les revenus du ménage, les spécificités du chantier et la zone géographique sont aussi des critères à considérer pour l’octroi de la prime.